article blog stella et moi

Prototypes dans le processus de création

Le travail de création ne peut pas être entendu sans la réalisation de prototypes. La création c’est parfois beaucoup d’essais et quelques hésitations avant d’en arriver au produit final. C’est d’autant plus vrai dans le cas de réalisation de créations complexes qui demandent de nombreuses manipulations et un certain degré de technique.

C’est en tout cas la façon dont je travaille dans mon atelier. Le prototypage est un travail essentiel lorsque vous imaginez de nouvelles créations régulièrement. Un créateur qui ne travaille pas à la chaîne et qui réalise des séries en quantité limitée, ce qui est mon cas, est très souvent mis devant l’évidence : il faut tester ses idées pour voir si elles fonctionnent, si d’elles peuvent découler un bijou original et de qualité.

Que sont les prototypes ?

Si je dois résumer brièvement ce que sont les prototypes, je dirais qu’il s’agit de pièces d’essai. Avant de parvenir à un résultat final satisfaisant, de nombreuses tentatives sont parfois nécessaires.

Cependant il est toujours très difficile de faire des généralités car parfois nous pouvons parvenir à un résultat en adéquation avec nos attentes du premier coup… Mais il est vrai que cela reste assez rare…

Les prototypes représentent la possibilité de tester certaines des nombreuses idées qui gravitent et tournoient dans un cerveau de créateur. Ce dernier est empli de pistes créatives qu’il convient parfois de mettre en forme afin de savoir si elles sont réalisables, techniquement parlant le plus souvent.

Le travail de prototypage consiste à réaliser un bijou pour la première fois. Cela permet de :

  • sélectionner les outils adéquats
  • choisir les matières qui seront utilisées et associées entre elles
  • définir les différents actes de création nécessaires pour la réalisation (brasage, texturage…)
  • savoir si le projet est réalisable dans la réalité
  • définir d’éventuelles failles ou difficultés d’exécution

Comment naissent les prototypes ?

Dans mon cas, je pars d’une idée parfois très floue, d’autres fois plus précises, il n’existe pas de règle.

Si le projet contient des contraintes, le prototype doit en tenir compte dès le début et doit rester dans ce cadre.

Si je travaille en totale liberté, le prototype permet d’aiguiller mon travail afin qu’il ne parte pas dans tous les sens. Oui, j’ai tendance à me disperser. Quand les idées fusent j’ai parfois du mal à les canaliser.

Afin de réaliser un prototype utile, il convient de suivre plusieurs étapes.

Etapes de réalisation d’un prototype

Dans l’imaginaire

Souvent le prototype se pense en amont, hors de l’atelier, en fonction de nos inspirations. Découvrez les miennes dans ma page « A propos ». Je pense que je reviendrai prochainement sur cette notion d’inspiration avec un article qui lui sera consacré en totalité… Il y a tant à dire…

Ensuite les prototypes peuvent être dessinés afin qu’ils sortent de l’imaginaire pour trouver une existence sur le papier.

prototypes dessin bijoux
©Andrea Piacquadio

Je dois avouer que j’ai un immense regret : celui de ne pas savoir dessiner. Je vois parfois des dessins de créateurs qui me rendent totalement jalouse ! Mes croquis ne ressemblent à rien. Je suis la seule à les comprendre… et encore je dois la plupart du temps les annoter pour être sûr de les comprendre encore lorsque le temps aura passé.

Dans la réalité

Puis vient le temps de la réalisation. Celui-ci consiste à :

  • rassembler les matériaux : le laiton, dans mon cas, est souvent associé à d’autres matières (pierres fines, bois, nacre…)
  • confectionner les formes de bases : à partir de fils ou plaques de laiton, le découpage au bocfil permet d’obtenir toutes les formes imaginables
  • positionner chaque élément côte à côte : cela permet d’obtenir une idée du rendu final
  • travailler les textures : c’est un travail très important dans mon processus créatif car j’aime les bijoux texturés et je m’applique à faire cohabiter des textures différentes ; mais cela demande une certaine harmonie car comme pour tout : trop de texture tue la texture
  • assembler chaque élément : avec des anneaux de jonction ou par brasage (c’est ainsi que nous appelons la soudure en bijouterie)
  • vérifier que ce soit « portable » : cela consiste à porter le bijou afin de vérifier qu’il « tombe » parfaitement, qu’il n’est pas trop lourd…

Il m’est arrivé de constater, lors de cette dernière étape, que le produit était trop long ou trop lourd… Un bijou avec de tels inconvénients devient difficile à porter. Il s’avère inconfortable. Il doit être retouché.

Lors de ce temps consacré à la réalisation, je prends beaucoup de notes. En fait, je consigne tout ce que je fais pas à pas mais également chaque mesure concernant les matériaux. Il n’y a pas un ponçage au papier émeri sans que je griffonne dans un coin la grosseur du grain. Chaque outil utilisé fait l’objet d’une petite note reprenant « pourquoi il a été utilisé et quelle conséquence cela a-t-il eu ».

A quoi servent les prototypes ?

Ils permettent de proposer à nos clientes des bijoux adaptés et agréables à porter. Les créateurs gardent toujours à l’esprit la qualité. Celle-ci ne se conçoit pas qu’en terme de matériaux. La qualité d’exécution est elle aussi très importante. Et la réalisation de prototypes va en ce sens.

Le prototypage, au-delà d’agencer des éléments ensembles pour créer un bijou, permet une sorte d’entrainement quant à l’exécution. Ce temps permet aussi l’apprentissage du geste adéquat.

Un prototype par définition n’est pas la version finale mais une version en devenir pour arriver à un bijou abouti. Cela signifie que le prototype peut subir de nombreuses modifications jusqu’à arriver à une entière satisfaction.

Il peut même arriver que plusieurs prototypes soient réalisés parallèlement avec de petites variantes afin de voir au final celui qui correspond le mieux aux attentes du créateurs.

Mais les méandres insondables de la créativité mènent parfois le créateur vers une réalisation bien différente de son idée de départ. Le contact avec la matière peut faire émerger de nouvelles pistes créatives.

Du prototype au bijou terminé

Un prototype terminé est une pièce assemblée dont la composition finale répond aux attentes du créateurs :

  • soit son idée de départ est aboutie et a pris forme
  • soit son idée s’est transformée en un tout autre projet qui lui convient

Mais les prototypes sont des pièces brutes parfois inutilisables pour devenir un bijou final.

Il arrive souvent qu’elles aient été un peu malmenées au cours du processus de travail. Elles peuvent porter la trace de pinces ayant « mordues » le métal ou celles d’un brasage grossier, etc… C’est pourquoi elles ne peuvent pas servir à réaliser un bijou définitif. Trop de rattrapages nuisent à la qualité finale.

Je sais que certains créateurs gardent des prototypes pour chaque modèle. C’est en effet bien utile pour les pièces complexes qui sont vouées à être reproduites.


Cet article est écrit par Estelle, la créatrice des bijoux STELLA & moi. Je vous propose de partager mon univers… Chaque semaine, recevez le RDV STELLA & vous. Il s’agit d’un courriel qui nous permet de tisser des liens. Je vous emmène dans ma vie de créatrice, dans mon atelier, dans mes projets et mon actualité. Pour cela, il vous suffit d’utiliser le formulaire d’inscription ci-dessous…

Laisser un commentaire